Publication : Héroïnes païennes de l’Antiquité dans les littératures romanes des XIIe-XVIe siècles (revue Bien dire et bien aprandre)

Le numéro 38 de la revue de médiévistique Bien dire et bien aprandre, consacré aux Héroïnes païennes de l’Antiquité dans les littératures romanes des XIIe-XVIe siècles et dirigé par Catherine Gaullier-Bougassas, dans le cadre de l’ERC AGRELITA, vient de paraître aux Presses universitaires du Septentrion, au format papier, ainsi qu’en ligne sur le site peren de la revue : https://www.peren-revues.fr/bien-dire-et-bien-aprandre/1799

Les contributions réunies dans ce volume s’interrogent sur les figures féminines païennes antiques (grecques, romaines, égyptiennes…) que sélectionnent des auteurs de plus en plus nombreux du XIIe siècle au XVIe siècle, sur leurs représentations textuelles et aussi sur les images visuelles qui leur sont souvent associées dans les manuscrits puis les imprimés. Elles réfléchissent sur la réception, la circulation et la transformation de ces représentations textuelles et visuelles du XIIe au XVIe siècle, sur la diversité des usages de ces figures païennes, sur le traitement de leur altérité et sur les modalités de construction d’un héroïsme féminin ou d’héroïsmes féminins qui leur sont attachés.

SOMMAIRE:

Catherine Gaullier-Bougassas, « Le succès des héroïnes antiques païennes dans les littératures romanes du XIIe au XVIe siècle »

Première partie. Des héroïsmes féminins

Sara Cusset, « Didon, héroïne médiévale de l’Ovide moralisé ? »

Charlotte Guionneau, « Une gemme parmi les gemmes : sur un portrait d’Hélène dans la cinquième mise en prose du Roman de Troie »

Rose Delestre et Benedetta Viscidi, « Lucrèce(s) médiévales : viols, victimes et responsabilités dans la fiction littéraire »

Claire Le Ninan et Anne Paupert, « Les héroïnes antiques dans le Livre de la Cité des dames de Christine de Pizan : réécriture et redéfinition de l’héroïsme au féminin »

Catherine M. Müller, « Minerve, Cérès, Isis et Sémiramis sous la plume de Catherine d’Amboise »

Deuxième partie. Traduire les Héroïdes : la promotion des voix féminines

Lucien Dugaz, « Dido bonne martire. Lecture de la septième héroïde dans les manuscrits du Livre des Epistres d’Ovide d’Octovien de Saint-Gelais »

Nicolas Mazel, « ‘Car puis ce temps n’ay acquis seulement / Fors paine et deuil, regret, gemissement’ : Médée et l’héroïde en langue française dans les XXI Epistres d’Ovide d’Octovien de Saint-Gelais (fin xve siècle) »

Marielle Lavenus, « Le corps désintégré d’Ariane : particularités iconographiques et textuelles du manuscrit BnF français 874 de la traduction des Héroïdes d’Ovide »

Troisième partie. Réinterprétations, renouvellements et ambiguïtés

Valeria Russo, « Mère coupable, mère pardonnée. La faute maternelle de Jocaste, du Roman de Thèbes à Jean Mansel »

Ilaria Molteni, « Enlèvements d’héroïnes et métaphores de la transformation : Europe et Hélène dans les cultures littéraires et figuratives du Moyen Âge »

Clarisse Evrard, « Représenter Hélène à la Renaissance : de l’exemplum mythologique à l’eikon artistique »

Elena Koroleva, « Méduse, reine des métamorphoses : les avatars médiévaux d’une légende antique »

Pauline Otzenberger, « Ressusciter le père. L’évolution de Scylla de Mégare dans les versions imprimées de l’Ovide moralisé »

Quatrième partie. Décontextualisation et métamorphoses

Lucie Blouin, « De la déesse antique à la fée médiévale : évolution et mutations de la fée Proserpine dans les Continuations d’Artus de Bretagne, roman inédit du xve siècle (manuscrit de Paris, BnF, fr. 19163) »

Charlotte Guiot et Maxime Kamin, « Quand l’antique sibylle devient simple pastoure : le personnage de Sebille dans le Calendrier des bergeres »

Marielle Devlaeminck, « La Gauloise et la Sibylle : héroïnes païennes sur les scènes lilloises (xve siècle) »

Sonia Zerbib, « L’usage politique des figures féminines païennes dans la Florence médicéenne : l’exemple de la mascarade de la Généalogie des Dieux (1565) »

Sandy Maillard, « ‘À propos de la susdicte fable de ΙΩ’ : la figure d’Io dans le Champ fleury de Geoffroy Tory, une héroïne païenne antique ? »

Varia

Roger Berger, « Robert le Clerc d’Arras, Les Vers de la Mort »

Roger Berger, « Adam de la Halle, Le Jeu de la Feuillée »

Ouvrage publié avec le concours de l’équipe de recherche ALITHILA (Analyses Littéraires et Histoire de la Langue) et de l’Université de Lille.

Ce numéro de la revue Bien dire et bien aprandre sur les héroïnes païennes de l’Antiquité a été conçu et réalisé dans le cadre du programme de recherches ERC Advanced Grant AGRELITA,
« The Reception of Ancient Greece in Premodern French Literature and Illustrations of Manuscripts and Printed Books (1320-1550): How Invented Memories Shaped the Identity of European Communities », direction Catherine Gaullier-Bougassas, Université Univ. Lille, ULR 1061 – ALITHILA – Analyses Littéraires et Histoire de la Langue, F-59000 Lille, France : « The project leading to this article has received funding from the European Research Council (ERC) under the European Union’s Horizon 2020 research and innovation programme (grant agreement No 101018777). »



Citer ce billet
carolinecrepiat (2023, 13 décembre). Publication : Héroïnes païennes de l’Antiquité dans les littératures romanes des XIIe-XVIe siècles (revue Bien dire et bien aprandre). AGRELITA Project ERC Advanced Grant. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/au2o

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.